San Junipero, l’épisode le plus vibrant de Black Mirror

 

La série anglaise Black Mirror (désormais sur Netflix) a remis le format du moyen-métrage au goût du jour. Cette anthologie propose des épisodes indépendants abordant néanmoins le même thème : la technologie et ses dérives. Chaque épisode de Black Mirror peut commencer par un « il était une fois ». Lumière sur San Junipero.

Il était une fois, San Junipero, le lieu où tout est possible. Où les rêves sont réalité. Où la mort et la vie ne font plus qu’un. Où l’amour est immortel. 

Il est difficile de parler de cet épisode sans spoiler. C’est pourquoi cette critique paraîtra certainement abstraite et inachevée. Mais San Junipero mérite de préserver toute l’essence qui fait sa beauté : sa douce composition scénaristique, presque musicale, qui nous transporte jusqu’à un bouleversement total.


Tout commence dans la ville de San Junipero, située en bord de mer, en 1987. Yorkie est une jeune femme timide fraîchement débarquée de la ville. Lors de son premier soir à San Junipero, elle se rend dans un bar où elle rencontre Kelly, jeune femme pétillante et enjouée.

Leur lien « semble défier les lois de l’espace et du temps » comme le précise le synopsis de Netflix. En effet, les personnages évoluent au fil des décennies (des années 80′ au années 2000) sans vieillir. Que cache San Junipero ? À vrai dire, peu importe. Car au moment où le secret de cette ville est dévoilé, l’histoire n’en devient que plus belle, plus touchante, plus tragique.

capture-decran-2017-01-19-a-10-20-59
Yorkie (Mackenzie Davis) et Kelly (Gugu Mbatha-Raw)

Sur fond de musiques des années 80′ et des compositions originales de Clint Mansell (qui a  aussi signé la BO de Moon de Duncan Jones), San Junipero explore la force des relations humaines, de l’amitié et de l’amour. Ces thèmes ancestraux fusionnent parfaitement avec l’univers technologique que Black Mirror dresse à chaque épisode. D’ailleurs, cet épisode est un véritable tour de force. La technologie n’est pas au premier plan (les consoles de jeux utilisées sont même obsolètes) pourtant elle fait partie intégrante de San Junipero. Jamais exposée dans le premier acte mais continuellement présente. C’est le coeur du scénario, l’âme même du récit.

San Junipero diffère de ses pairs grâce à un nouvel usage de la thématique si chère à la série. Là où les autres épisodes de Black Mirror présentent les dangers de la technologie, San Junipero choisit d’en montrer le potentiel quasi-utopique. Ici, l’Homme possède le libre-arbitre. Prendre à revers les attentes du spectateur est une force narrative dont a intelligemment usé cet épisode.

Capture d’écran 2017-01-19 à 10.17.33.png

Entre Kelly et Yorkie, tout est une histoire de vie, de regrets, de doutes, de conscience. C’est l’existence humaine décortiquée jusqu’à la mort.

La scène finale est d’une puissance à en couper le souffle. Heaven is a place on Earth, chanson de Belinda Carlisle, rend cette fin à la fois euphorique et mélancolique. C’est un véritable mélange émotionnel pour  le spectateur. On arrive presque à regretter que la technologie de San Junipero n’existe pas réellement. Elle annihilerait la peur immémoriale de la mort et rendrait notre vie bien paisible.

Capture d’écran 2017-01-19 à 22.22.12.png

Publicités

4 réflexions sur “San Junipero, l’épisode le plus vibrant de Black Mirror

  1. Hello,

    C’est vrai que cet épisode m’a vraiment chamboulée. Je trouve que le sujet de la mort y est vraiment bien amenée, je ne m’y attendais pas du tout !

    A bientôt

    J'aime

  2. J’adore Black Mirrors c’est dur mis en même temps anticipateur d’une réalité qui risque de nous rattraper 😉 fan de années 80 J’ai adoré l’esthétique visuelle de l’épisode cette série est révélatrice du talent des anglais en audiovisuel^^

    J'aime

    1. Merci ! Le 4×01 était très bien aussi malgré les critiques que j’ai pu en lire… Black Mirror est définitivement une grande série !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s